Les excès du (néo)libéralisme et ses stratégies de normalisation : le cas des biocarburants

Les excès du (néo)libéralisme et ses stratégies de normalisation : le cas des biocarburants

Show full item record

Title: Les excès du (néo)libéralisme et ses stratégies de normalisation : le cas des biocarburants
Author: Pilon, Patrick M.
Abstract: Depuis 2010, le gouvernement canadien a créé une loi qui exige 5% de biocarburant dans l’essence, et ce, dans un contexte d’insécurité alimentaire dont souffrent les plus défavorisés. Cette thèse fait l’analyse critique du discours des organisations privées qui ont promu les biocarburants dans ce contexte. Comment en sont-ils arrivés à fabriquer la normalité de l’usage des biocarburants? Cette dernière se produit par la mise en valeur de nouveaux emplois dans l’industrie, la promotion d’une économie rurale vigoureuse, la présentation de l’État comme facilitateur des marchés ainsi que l’accent mis sur les impacts environnementaux favorables des biocarburants. La normalisation s’explique aussi par la dénaturation des grains et la radicalisation du rôle du fermier afin que ceux-ci concordent avec l’idéologie (néo)libérale. Il importe que la criminologie critique, se positionne au sein d’une zémiologie, dont les objets d’études portent sur les torts sociaux émanant des structures et l’organisation inégalitaire de nos sociétés.
Date: 2012
URI: http://hdl.handle.net/10393/23072
Supervisor: Robert, Dominique
Faculty: Sciences sociales / Social Sciences
Degree: MA

Files in this item

Files Size Format View
Pilon_Patrick_2012_these.pdf 1.908Mb application/pdf View/Open

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record


Contact information

Morisset Hall (map)
65 University Private
Ottawa ON Canada
K1N 6N5

Tel. 613-562-5800 (4563)
Fax 613-562-5195

ruor@uottawa.ca