Le système du renforcement diencéphalique dorsal et de la substance grise centrale.

Le système du renforcement diencéphalique dorsal et de la substance grise centrale.

Show simple item record

dc.contributor.advisor Miliaressis, Theris E., en
dc.contributor.author Vachon, Marie Paule. en
dc.date.accessioned 2009-03-23T16:02:20Z
dc.date.available 2009-03-23T16:02:20Z
dc.date.created 1992 en
dc.date.issued 2009-03-23T16:02:20Z
dc.identifier.citation Source: Dissertation Abstracts International, Volume: 54-11, Section: B, page: 5977. en
dc.identifier.isbn 9780315838444 en
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/10393/7710
dc.description.abstract L'objectif de cet ouvrage était, premièrement, d'effectuer une étude anatomo-fonctionnelle du substrat nerveux responsable du renforcement intracérébral dans le diencéphale dorsal: nous avons, dans un premier temps, localisé les structures nerveuses supportant le comportement d'autostimulation et, dans un second temps, analysé le cycle d'excitabilité des fibres du renforcement de ces mêmes régions. Finalement, nous avons étudié les liens anatomiques entre le diencéphale dorsal et le noyau mesencéphalique du raphe dorsal. Dans une première experience, la topographie du système du renforcement intracérébral diencéphalique dorsal a été effectuée avec des rats males et femelles, en utilisant des électrodes mobiles et une technique psychophysique dont la fidélité et la validité ont été démontrées pour mesurer l'efficacité renforcante de la stimulation dans les structures testées. Les résultats nous ont conduit à formuler les conclusions suivantes: A. Dans le diencephale dorsal, les sites nerveux du renforcement sont principalement localisés dans les structures éphithalamiques (habenula laterale, stria medullaris, faisceau retroflexus) et dans certains noyaux thalamiques (mediodorsal, centromedian, rhomboide, reuniens). En effet, le comportement d'autostimulation n'a pu être induit que dans 24% des 437 sites diencephaliques et mesencephaliques testés. B. Dans la majorite des sites positifs, le seuil d'autostimulation se situait entre 20 et 40 pulsions par salve, indiquant une efficacité renforcante de la stimulation relativement faible par rapport aux sites du renforcement du faisceau médian telencephalique ou du noyau mesencephalique du raphe dorsal. C. Une région médiane s'étendant de 2.0 a 2.5 mm postérieurement au bregma, et à moins de 0.6 mm de la ligne interhémisphérique, semble dépourvue de neurones du renforcement. Il en résulte que seule la partie postérieure des noyaux thalamiques reuniens et centromedian contienne des neurones du renforcement. De plus, aucun comportement d'autostimulation intracérébrale n'a pu être induit dans les noyaux thalamiques paraventriculaires et gélatineux. D. En combinant les informations topographiques que nous avons recueillies dans le diencéphale dorsal aux résultats obtenus dans les régions ventrales, un modèle multimodal du systeme du renforcement intracerebral impliquant au moins six faisceaux distincts et intégrés, interreliés chacun par au moins deux intégrateurs communs, a pu être extrapolé. Ce modèle théorique remet en question le concept de "fibres d'origine" et le remplace par celui de "circuits multiples intégrés et interreliés". La deuxième expérience avait pour but d'étudier la courbe d'excitabilité des fibres du renforcement du diencéphale dorsal. L'utilisation de la méthode des périodes refractaires a permis de mettre en évidence que, dans l'ensemble, les caractéristiques d'excitabilité des fibres diencéphaliques dorsales s'apparentent à celles recueillies dans le faisceau médian telencephalique, dans l'aire tegmentale ventrale ou dans le raphe dorsal. Néanmoins, les fibres thalamiques seraient composées de populations plus lentes et hétérogènes dont les périodes réfractaires absolues pourraient s'allonger au-delà de 5 a 10 msec. en
dc.format.extent 369 p. en
dc.publisher University of Ottawa (Canada). en
dc.subject.classification Biology, Neuroscience. en
dc.title Le système du renforcement diencéphalique dorsal et de la substance grise centrale. en
dc.type Ph.D.Thesis (Ph.D.)--University of Ottawa (Canada), 1992. en

Files in this item

Files Size Format View
NN83844.PDF 7.664Mb application/pdf View/Open

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record


Contact information

Morisset Hall (map)
65 University Private
Ottawa ON Canada
K1N 6N5

Tel. 613-562-5800 (4563)
Fax 613-562-5195

ruor@uottawa.ca